Mobilité : de la place pour tous

Dans le Grand Besançon, l’offre de mobilité ne se limite pas aux lignes de bus et tram GINKO. Pour vous permettre de bien voyager chaque jour, la politique menée par le Grand Besançon vise à mieux partager l’espace entre tous les usagers mais aussi à promouvoir les modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle (vélos, marche, co-voiturage…).

Le tram, le bus, c’est pratique et économique

Depuis sa création, le Grand Besançon est « Autorité Organisatrice des Transports » et propose une offre de transports publics sur son territoire, avec le réseau Ginko.

Avec plus de 1000 points d’arrêt, ce réseau compte parmi les plus performants de France. En moyenne, chaque Grand Bisontin effectue plus de 163 voyages par an !

Des résultats qui doivent beaucoup à un réseau de bus optimisé, mêlant liaisons structurantes et dessertes fines des quartiers de Besançon et des communes du territoire.

Parmi les liaisons structurantes, le Grand Besançon a créé, en 2017, une voie en site propre entre la gare Viotte, le Campus de la Bouloie et TEMIS pour garantir un temps de trajet d’environ 10 minutes en heure de pointe.

Projet-phare du Grand Besançon, le tram a été mis en service en 2014 et a amélioré les conditions de déplacement au quotidien. Conçu dans un esprit d’optimisation financière, le tram du Grand Besançon aura aussi été le moins cher de France (moins de 17 M€/km, contre 20 à 25 M€/km en moyenne).

Des moyens de déplacement alternatifs

À travers son Plan de Déplacement Urbain 2015-2025, le Grand Besançon s’attache à développer les mobilités respectueuses à l’environnement : transport collectif, vélo, marche à pied, covoiturage, etc.

L’intermodalilté est ainsi encouragée afin que les usagers puissent facilement passer d’un mode de déplacement à l’autre, selon leurs besoins quotidiens.

En vélo :

Aujourd’hui, le Schéma Directeur Cyclable du Grand Besançon prévoit l’aménagement d’infrastructures cyclables et de dispositifs de stationnement vélo mais aussi la location de vélos à assistance électrique. Mis en service en juin 2019, Ginko Vélo vient compléter l’offre déjà existante des 200 vélos en libre-service VéloCité.

Avec l’auto-partage et le co-voiturage :

A l’initiative de la Ville de Besançon et du Grand Besançon, le service de voiture partagée Citiz a été lancé sur le territoire, en 2011. 15 stations proposent des voitures en location pour une heure ou plus.

En septembre 2019, le Grand Besançon et Keolis lancent Ginko Voit’, un nouveau système de co-voiturage interne au territoire, qui ne coûte rien que l’on soit passager ou conducteur.

Tous les chemins mènent au grand Besançon

Depuis sa création, le Grand Besançon a fait de l’accès à son territoire et de la circulation en son sein un enjeu majeur.

Les infrastructures routières font ainsi l’objet d’une attention particulière afin de fluidifier et de sécuriser les flux de circulation. Ces dernières années, il a ainsi réalisé ou cofinancé plusieurs projets comme la voie de contournement des Montboucons ou encore la voie des Mercureaux, mise en service en 2011. Un vaste chantier de réaménagement de l’entrée Est de Besançon a également été mené. Actuellement, les travaux de mise à 2×2 voies de la RN 57 dans le secteur Nord entre l’A36 et Devecey battent leur plein.

Côté rail, le Grand Besançon a accompagné l’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse Rhin-Rhône (mise en service en 2011) en participant avec la Région au financement de la gare TGV Besançon Franche-Comté, située aux Auxons et reliée à la gare Besançon Viotte. Pour améliorer la mobilité des habitants sur cet axe Besançon < > Les Auxons, une halte ferroviaire supplémentaire a été aménagée à Ecole-Valentin.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×