Les Actus du Grand Besançon

Prévention Moustique tigre

le 23/07/2018


prévention moustique tigre



Les bons gestes pour lutter contre les moustiques vecteurs de maladies.

Comme la presse nous en informe régulièrement et, ceci depuis plusieurs années, le « moustique tigre » Aedes albopictus s'implante progressivement sur le territoire. Il est déjà implanté en Saône-et-Loire et en Alsace. Bien qu'au niveau 0a (pas d'Aedes albopictus) en janvier 2018, le Doubs risque d'y être confronté.

Les collectivités et leurs services ainsi que l'ensemble des citoyens ont un rôle à jouer sur deux points :

  1. la prévention de l'implantation du « moustique tigre » : lutte contre les eaux stagnantes
  2. la surveillance :  signalement de la présence du « moustique tigre »

 

Ce moustique, s'il s'est infecté en piquant un malade, devient vecteur éventuel de maladies (dengue, chikungunya, zika). Depuis 2014, des transmissions autochtones ont provoqué 11 cas de dengue et 28 cas de chikungunya (dont 17 en 2017) en France métropolitaine. C'est donc un risque à prendre en compte sérieusement.

Ces maladies sont à déclaration obligatoire par les professionnels de santé.

Un système de surveillance renforcé est mis en place dans les départements colonisés par le moustique* (classés niveau 1 dans le cadre du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue en métropole). Une surveillance de base est assurée dans le Doubs par l'EIDRA (Entente Interdépartementale Rhône-Alpes pour la Démoustication).

SIGNALER la Présence de ce moustique

Tout un chacun est invité à signaler toute présence de ce moustique par le biais du site de déclaration http://www.signalement-moustique.fr/  ou de l'application i Moustique®.

Documents et sites à consulter

 

dernière modification le 16/11/2016 à 09h50